Actualités

Journée internationale des stagiaires.

Aujourd'hui c'est la journée internationale des stagiaires ; pour cette occasion, Emma étudiante en BTS Management Commercial Opérationnel nous livre son témoignage sur sa première année en formation initiale et sa deuxième année en alternance.

 

« Bonjour, je m’appelle Emma, j’ai 20 ans et je suis en BTS Management Commercial Opérationnel en 2ème année.

Après plusieurs mois de recherche d’entreprise infructueuses, j’ai décidé d’effectuer ma première année en initial.
Après mon Baccalauréat Professionnel Esthétique, je recherchais un contrat d’apprentissage spécifiquement dans ce domaine. Je suis alors allée démarcher différentes parfumeries afin d’obtenir un contrat d’apprentissage mais à chaque fois , même réponse : « On ne prend pas d’apprenti(e)s ».
Pour valider ma première année, j’ai dû effectuer un stage car il est important en BTS de se former en entreprise et de découvrir le monde professionnel. C’était l’occasion pour moi de retourner dans les parfumeries ouvertes au stage. Là, plusieurs choix se sont offerts à moi et j’ai choisi d’effectuer mon stage à la parfumerie Anne Charlotte à Morteau.
J’ai effectué différentes tâches durant cette période d’immersion : j’ai conseillé les clients, j’ai fait de la mise en rayon, des emballages cadeaux, etc.
Ce stage s’est très bien passé : mes collègues me laissaient beaucoup d’autonomie mais savaient être très présentes pour moi.
En effet, dès que j’avais une question elles prenaient le temps de me répondre et elles m’expliquaient les choses afin que je comprenne mieux le métier.

Cette année je suis en contrat d’apprentissage dans cette entreprise. Le gérant m’a recontactée après la crise sanitaire, il allait manquer de personnel qualifié et formé et il a pensé à moi.
Par rapport à mon stage, j’ai beaucoup plus d’autonomie, je peux notamment effectuer les encaissements. Je lui suis reconnaissante de cette embauche et je me donne à 100 % dans les missions qu’il me confie et j’essaie d’aider au maximum mes collègues.
L’alternance est un bon pallier entre l’école et le travail même si le rythme est très soutenu avec les voyages de l’école à la parfumerie, sans compter les révisions à la maison.
De plus, le salaire que je perçois me permet d’être plus autonome dans la vie de tous les jours, cela m’aide à intégrer petit à petit la vie active.
C’est pour cela que je recommande le parcours en alternance, même s’il est compliqué parfois de trouver une entreprise, il ne faut jamais rien lâcher ! » Emma C.

Retour

L’EST’M en quelques chiffres ...

En savoir plus sur l’EST’M